Fluffy days, Holidays

P1060732.02P1060736.02P1060743.01P1060750.01P1060762.01P1060739.02– Photos by chéri –

Coat: Topshop / Top: Pimkie / Jean: Jennyfer / Shoes: Adidas / Scarf: Pimkie / Headband: Stella & Suzie / Necklace: Jolie Demoiselle

Hello tout le monde! De retour de quelques jours de vacances – ça faisait tellement longtemps que je n’avais pas eu de vraies vacances que j’ai profité de chaque minute, oh oui -. Noël oblige, on est rentré à la casa en Limousin – le Pole Nord, je vous assure – et on en a bien profité en famille. On a ensuite enchaîné dans les Landes où j’ai d’ailleurs pu continuer ma folie déco commencée avant Noël, en ce moment je vis déco, j’ai besoin de cocooning. Ça vous arrive aussi d’avoir vos périodes?

L’hiver étant finalement arrivé – allez j’y crois, on se rapproche de l’étéééé -, je fais la guerre au gris ambiant avec mon look totalement barbapapa. J’ai d’ailleurs cédé à la folie headband, rose of course, et mes oreilles me remercient hehe.

Vous avez passé de belles fêtes?

▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾

Hello everybody! I’m back from Holidays – it’s been so long since I’ve had some real Holidays that I enjoyed every single moment -. As it was Christmas, we drove to Limoges to enjoy it with the whole family – it’s like we went to North Pole -. Then, we went to the Landes and I must say that I fell in love with some interior decoration, I need cocooning everywhere. 

Winter is finally there – but we are not far from Summeeeeer -, I’m fighting grey with pink and fluffy. I also fell in love with this great pink headband.

Did you enjoy some great family time for Christmas?

 Snarky Puppy – Free Your Dreams

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Pinterest

Knowing how to fall.

IMG_0125IMG_0124IMG_0122image1 (1)IMG_0123

– photos taken by  Anthony –

Shirt: Zara / Jean: Pimkie / Shoes: Zara

Il y a peu, j’ai commencé un nouveau livre. Je suis tombée sur cette citation à la page 103: « l’importance de savoir tomber ». Alors je sais que ce début d’article peut vous paraître anecdotique, que vous pouvez vous demander si je ne suis pas devenue folle en faisant ma reconversion dans le blog littéraire. Je vous rassure, je suis toujours là, en chair et en mode. C’est juste que comme tout le monde, la vie ne m’épargne pas forcément et qu’il peut y avoir des bas. Voilà la raison de mon absence, en plus de tout le travail que j’ai toujours. Les vacances arrivant tout de même – je les attends avec impatience depuis très longtemps -, je reviendrai plus souvent entre mes semaines d’absence pour cause de soleil – j’ai quand même le droit d’en profiter- , mais je vais vraiment avoir besoin de me ressourcer.

Malgré toutes les mauvaises nouvelles, il y a quand même eu une nouveauté. Avec mon ami et photographe Anthony, nous nous sommes embarqués dans une nouvelle aventure, celle de la réalisation de shootings pour de nouveaux créateurs. Nous n’y avions jamais pensé avant, le projet nous a été proposé et nous avons accepté avec beaucoup d’enthousiasme. Il n’y a rien de mieux que de pouvoir partager des projets avec ses amis, et qui sait ce que l’avenir nous réserve dorénavant.  C’est justement pour ce shooting d’un nouveau genre que l’on m’a fait une coiffure que je n’ai pas l’habitude de porter. En fait, dès que je « perds » ma mèche de devant, je me sens nue et je me sens revenir à ma baby face. Mais je me suis dit qu’il était temps de me rebeller de la mèche et why not ne pas garder cette tête. Et puis je partage avec vous mon amouuuuuuuur de chemisier trouvé en soldes à Zara – on ne perd jamais ses origines, je suis et resterai Zara addict -, avec je le sais, mes ballerines vues et revues mais dont je ne peux pas non plus me passer tellement je les aime. Coïncidence? Zara aussi. Suis-je la seule à être une Zara addict?

PS: Non tu n’es pas soudainement devenu(e) daltonien(ne), mes épaules sont bien rouge écrevisse, la faute à une journée de rencontre athlétisme sur un stade. Mais chut.

▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾

Recently, I began reading a new book and I fell on that quote: « It’s all about knowing how to fall ». Okey, the beginning of this post must be quite strange compared what I’m used to write. But be reassured, I’m still there in fashion and bone. But I’m like everybody, life’s hard sometimes. That’s why I haven’t been there for a while. But holidays are finally coming and I’ll be able to post more, between some trips, I really need to relax.

Among all theses bad news, there was fortunately something cool. With my friend and photographer Anthony, we began making shootings for brands or new designers. To be honnest, we hadn’t thought about it before: a new designer came to ask us for our help and that was the triggle, that’s as simple as that. There’s nothing better than a fun project and who knows, maybe some surprises are waiting for us in the future. For the needs of this new shooting, I had to wear a special hairstyle. Actually, I feel strange when I haven’t my usual hairstyle. But I decided to keep it for the blog even if I feel like having a baby face here. And I can show you my latest crush on this Zara shirt – I’m and I’ll always be a Zara addict -, with the ballerinas you already know – but I’m so much in love with them ahah -. What about you, are you a Zara addict too?

PS: No, you’re not colour-blind, my shoulders are really red because of a huge sunburn.

  Paradis – Toi et Moi

Dream bigger.

DSC_0070DSC_0076DSC_0006

(Pardon pour ces têtes mais sans lunettes de soleil, j’ai du mal. Et j’aime me rouler dans l’herbe ahah)

– photos taken by Anthony –

Teddy: Promod / Blouse: Old / Jean: Zara / Tennis: Old Vans

Si je devais résumer mon envie du moment en un seul mot, ce serait évasion. Non pas évasion comme Michael Scofield dans Prison Break – je sais, c’est viiieux et j’avoue avoir regardé -, mais plutôt évasion au sens de prendre un sac et partir en vacances. A l’heure où je vous écris entre deux partiels, j’ai enfin toutes mes dates: partiels, soutenance et oraux du concours. Ce qui fait également que je peux enfin savoir quand je serais en vacances et me motiver pour tout finir d’ici là.

En attendant, c’est également entre deux révisions que j’ai pu profiter d’un après-midi dépaysant à la campagne. J’ai beau être citadine dans l’âme, à force de trop voir ma ville, j’ai parfois envie de partir là où il n’y a rien pour me déconnecter, souvent quand le soleil repointe le bout de son nez d’ailleurs. Cette petite balade à la campagne ne pouvait donc que mieux tomber, et moi qui n’avais jamais approché de chevaux d’aussi près – quoi, mes tours en poney à la fête du travail de mon père quand j’étais petite ne comptent pas? – et bien j’ai adoré. D’accord, en arrivant dans le champ et entourée de cinq chevaux dix fois plus grands que moi – non, j’exagère à peine hehe -, j’avais quand même assez peur au début. Mais petit à petit, j’ai commencé à apprécier ces moments – notamment avec mon modèle d’un jour, Rev’ -. Et le petit goûter improvisé dans le champ même, à côté du lac, était tout simplement parfait. Comme quoi, dans la vie, les amis et la nature suffisent à faire de petits moments des grands souvenirs.

Et vous, quel est votre bonheur déconnecté?

Et parce que la journée mondiale du don du sang arrive à grands pas le 14 Juin et que l’Etablissement Français du Sang a toujours un grand besoin de dons pour sauver des vies, pensez-y et surtout pensez aux autres!

▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾

If I had to choose only one thing at the moment, it would be an escape. I don’t mean to escape from a prison like Michael Scofield in Prison Break – yes it’s quite old, but I must admit that I watched this serie – but to take a break in the countryside or on the oceanfront. But while I’m writing this post, I must tell you that I’ve finally been knowing the dates of all my exams. Which means that I also finally know when Holidays are and I can feel motivated to sit for all of my exams.

Meanwhile, in-between my work, I could enjoy a great afternoon in the countryside. Even if I’m a real city dweller, I also feel the need to leave far away to discover peaceful places, especially when the sun decides to shine. This little walk in the countryside was all the more welcomed that I hadn’t approached horses before – or just ponys as a child but that doesn’t count – and that I liked it . Okey, I was a little afraid at the beginning, also because the horses were much more taller than myself – I’m not exaggerating huhu -. But little by little, I began feeling used to them. And the little snack in the middle of the field was really perfect. It just shows that friends and nature are sufficient to make huge memories with little moments.

What about you, what’s your disconnected happiness?

Remember that the World Blood Donor Day is coming on June 14 th, the Etablissement Français du Sang needs you, so think about it and think about the others!

 Mans Zelmerlow – Heroes (sisi, l’Eurovision c’est bien parfois!)