Misty days.

IMG_0009IMG_0010

– photos taken by  Anthony –

Jacket: Vero Moda / Sweater : old / Top: H&M / Jean: Zara / Shoes: old / Coat : Zara

Encore quelques temps d’absence, il semble que ce soit devenu « normal » en quelque sorte cette année, non pas que je le veuille mais plutôt parce que mon métier me prend beaucoup de temps. Mais promis, je vais essayer d’être plus assidue en 2016 dorénavant – vous aurez bien remarqué l’emploi du mot « essayer » ahah-.

Mais le réveil de la force est bien arrivé, non nous ne sommes pas dans Star Wars mais plutôt dans ma tête. Il y a toujours un moment dans l’année où j’ai le « déclic », ce petit instant où je me mets à anticiper certains événements de l’année, un peu comme une bande annonce de ma vie. Généralement, ce moment arrive vers Février quand il fait beau, mais cette année, les beaux jours de la semaine passée n’ont pas été en reste – que se passe-t-il cette année, on dirait que tout arrive en avance, les arbres sont déjà en fleurs pour certains -. Alors mon esprit s’est mis en éveil un peu plus tôt aussi. Certes, dans ma bande-annonce il y a souvent le même refrain: pensées positives, amis, défilés, beaux jours, mode, reprise plus intensive du sport – humhum, les trois dernières semaines ont été un peu interrompues pour cause d’esprit hivernal embrouillé qui a la flemme de sortir de sous son petit plaid doudou – vacances et Coachella inspiration – oui, j’enfonce le clou hehe -. En gros, j’optimise!

Je partage avec vous ces quelques photos prises pendant le Réveillon, il y a un mois déjà, avec mon manteau « mouton » comme certains l’appellent et les yeux de lendemain de réveillon. Nous en avions d’ailleurs profité pour tester le Polaroid d’un ami qui fait juste de superbes photos. Le temps passe finalement assez vite, et le moment de quitter ses amis revient assez vite aussi. Mais dans cette logique, celui de les retrouver arrive rapidement, donc ça me fait patienter.

▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾

I’m late, once more, it’s become quite « normal » this year. It’s not because I want it but rather because I must do like this with my new job. But I promise I’ll make an effort and write more posts.

But the force awakens now, no I’m not talking about Star Wars but about what is happening in my head. I always have a moment when something « clicks » for a change during the year, that’s why I anticipate some events just like if it would be a movie trailer. Usualy, this moment comes in February, but this year, it was just some time earlier, the late warm days helped me in a way.  I feel like having good vibes, seeing friends, watching fashion shows, enjoying good days, doing more sport – these last three weeks were rather « relaxed », I must admit I stayed under my soft plaid because of Winter- thinking about holidays and Coachella inspirations.  I want to be optimistic!

Here are some photos of my late Christmas Holidays with my « sheep » coat and sleepy eyes. We also tried my friend’s polaroid which is just so great. Time flies by so quickly, so is the moment when you’ve to let your friends. But if I follow the normal course of events, I’ll also see them rather quickly.

  The Neighbourhood – Sweater Weather

Publicités

August 1st.

DSC_0028DSC_0049MariageComme j’ai déjà pu vous le dire, cette journée a laissé une empreinte magique. Ce n’est en effet pas tous les jours que l’on a la chance d’assister au mariage d’une amie en or. J’ai rencontré Marianne il y a maintenant deux ans, et je ne saurais l’expliquer, j’ai tout de suite eu l’impression qu’on se connaissait depuis toujours. Le fait que l’on ait traversé des moments difficiles ensemble tout au long de ces années de Concours nous a aussi rapproché.

Pendant ces deux années, j’ai pu assister à l’organisation de son mariage, sujet qui nous changeait toujours les idées. Je n’ai donc pu qu’être énormément heureuse lorsque qu’elle m’a invité à la concrétisation de ce si beau projet.

Ce samedi, j’ai donc passé une journée extraordinaire et assisté au plus beau mariage de tous. Les mariés étaient rayonnants de bonheur, bonheur communicatif, le cadre était exceptionnel, et les invités d’une extrême gentillesse. Je crois que le plus beau souvenir, outre celui de l’église, restera le spectacle grandiose du lâcher de lanternes dans le parc à la nuit tombée.

Pour finir, je voulais encore une fois souhaiter tout plein de bonheur aux mariés qui le méritent! Je vous laisse avec ma tenue du jour, shootée le lendemain, ou en tout cas quelques heures après, une fois rentrée, parce que j’ai tellement profité de la soirée que j’en ai oublié de prendre des photos.

▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾

As I already told you, that very day left a magical mark in my mind. It was such a great moment, being able to see my best friend  getting married. I met Marianne two years ago, and I can’t explain why, but I instantaneously believed that we’ve been knowing each other for years and years. Maybe the reason is that we overcame hard times together these last two years.

During those two years, I could follow the organization of her wedding. Thanks to this topic, we could forget everything else. That’s why I was so happy when she invited me!

That Saturday, I enjoyed a crazy day and I attended the most beautiful wedding of my life. We could see happiness on the faces of the young couple, the place was absolutely marvellous, and people were so nice! I think the best two memories will always be the ceremony in the church, and when we released lanterns into the sky.

Finally, I wanted to congratulate the young couple once more! And here is the outfit I was wearing for this special event.

Brigitte  – Hier Encore

I’ve always been hating ends in general.

DSC_0069

DSC_0070

DSC_0071

– photos taken by Anthony

Coat: Etam (old) / Shirt: H&M / Skirt: from my Sister / Boots: Zara / Watch: Amazon

Définitivement, je hais les fins ou tout ce qui s’apparente à des au-revoirs. Même si je sais que je reverrai la ou les personnes plus tard, ne cherchez pas, ce n’est pas pour moi. C’est comme ça que vendredi dernier, avec mon amie, on a laissé derrière nous deux semaines de stage absolument géniales en ayant fait de très jolies rencontres. C’est comme ça que samedi, toujours avec Marie, on a laissé une amie revenue sur Limoges pour la journée repartir. Et c’est comme ça que la routine, les dossiers, les partiels et tutti quuanti sont revenus. Bad.

Mais, parce qu’il y a un MAIS d’envergure même, la neige et les – 10 degrés sont repartis – Libérée, délivréeeeeee! Oui, c’était pour le mot neige, tu sais déjà comme elle et moi ne sommes pas amies, oh non – et le soleil a fait son retour! Plus-que-joyeuse-humeur-oblige dans ces cas-là, je me suis tout de suite imaginé les sandales, shorts et autres joies de l’Été venir à moi. Et puis il faut dire que c’était un des seuls moyens de me motiver un lundi matin. Par la même occasion, la dématérialisation a refait surface, tu sais, le moment où ton corps est matériellement là, mais que ton esprit a pris la première entrée d’autoroute possible pour partir là où il y a la mer- avoue que ça t’es déjà arrivé -. Si on rajoute le fait que je suis en train de lire On The Road en ce moment, je crois que l’idée d’un roadtrip ne va pas me quitter d’ici là, vilain Kerouac. Et d’ailleurs, j’aimerais bien commencer à lire d’autres livres en anglais qui abordent des roadtrips en Amérique, donc si jamais vous avez des suggestions, je suis preneuse!

Et puis parce que je me suis rendue compte que je n’avais pas fais les soldes – partiels + stage = no way girl -, je vous montre quand même un des seuls achat que j’ai fais, et tu te rendras compte toi-même de l’animal sur lequel je fais un blocage.

▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾

Definitively, I hate ends or goodbyes. Even if I know that I’ll soon see the person, I hate it. It’s how, friday, with my friend, we left behind us great people met during our internship. It’s how, saturday, with Marie again, we left a friend who’d just come to see us for the day. And it’s how the routine, the numerous files and the exams told me hello. Bad.

But because there’s a huge BUT, the snow and it’s – 10 degrees left, and my beloved sun came back, hurray! That’s how, more-than-happiness took me and I once imagined sandals and shorts coming to me. It was also the way for me to find some motivation on a Monday morning. But clearly, the feeling of  dematerialisation came back ,you know, when your body is somewhere and your mind just took the first highway entrance to go to a sunny place where you can find the sea. And if we add the fact that I’m actually reading On The Road, it happens that I’m wanting to do a roadtrip more than ever, naughty Kerouac. By the way, as I want to read more and more roadtrip novels, I wanted to know if you had some great suggestions!

And finally as I realised I hadn’t the time to go shopping when everything on sale – excuse my exams and my internship – I wanted to show you one of the only things I found. I’m sure you’ll be able to guess which animal I’m obsessed with for the moment.

Clutch: Etam

DSCN9470

♪ One Night Only – Get Around To It