Pink Ballerina

– Photos by Jérémy –

Jacket: H&M / Top: La Halle & Disney / Jeans: Jennyfer/ Babies: Eram / Bag: Zara

Ouh je vois déjà votre étonnement en voyant tout ce rose … non je plaisante, bien sûr que vous savez que je suis in love de cette couleur hehe. Je vais vous expliquer le pourquoi du comment. Je suis d’abord tombée complètement amoureuse de ces babies en les voyant dans le magasin, parce que c’est exactement les ballerines que j’imaginais dans ma tête depuis plus d’un an – il se passe beaucoup de choses dans ma tête, mais jamais personne ne designe ce que je veux, snif, d’où ma réflexion à devenir styliste un jour, Cousu Main rendez-vous dans 10 ans -. Et puis je n’ai jamais jamais aimé les ballerines toutes simples, oh que non, mais les babies à talons, là c’est une toute autre histoire – lovelove -. Donc forcément, lesdites ballerines étant deux boutiques plus loin que mon lieu de travail, ma résistance était d’ores et déjà réduite à 0 %. Voilà donc les chéries reparties avec moi pour une vie de bonheur. Oui mais, j’avais mon manteau rose pour aller avec, sauf que le climat de Bordeaux n’est pas vraiment celui d’où j’habitais avant. Mes affaires n’étant pas avec moi, je me suis résignée – vous sentez la douleur et l’obligation dans cette phrase – à trouver une veste de mi-saison. J’avais vu celle que je porte sur Internet mais je ne sais pas pourquoi, non portée je l’avais trouvée horrible. Jusqu’à ce que j’aille un jour en magasin – okey, dix boutiques plus loin que mon travail – que je l’essaye et que je la trouve finalement super cool. Et puis elle partait gagnante avec sa couleur qui s’accordait avec les babies – oui je sais Cristina, ce n’est pas forcément moderne mais ça m’est égal, tu as vu j’ai même associé le côté du sac avec ma tenue tu peux donc crier au scandale -. Et par un beau jour d’Automne et un retour express à Limoges, j’ai shooté cette tenue qui vécut heureuse avec moi.

Et vous, vous avez un péché mignon vestimentaire?

▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾ ▾▾▾

I’m going to surprise you with this coloured outfit … I’m joking, you already know that I’m in love with pink. I’m going to explain you how it happened. First, I fell in love with these babies when seeing them in Eram, just because they are absolutely like the ones I had imagined for one year in my head – a lot of things happen in my head but no one designs things I imagine, snif, that’s why I want to become a designer -. I never liked simple ballet shoes but babies are not simple! It was inevitable for me to take them as they were only two shops away from mine. But as they were mine, I was forced – yes, really forced hehe – to find something to wear whit them. I had my pink coat but the climate isn’t the same here in Bordeaux, so I had to find a mid-season jacket. I had seen the one I wear on the Internet but I had found it horrible. One day that I was in H&M, I saw it and realised it was super great – with its pink colour too -. Okey Cristina, I know that it’s not really modern to wear several pink clothes but I don’t care, I even took my black and pink bag hehe. 

Do you have a fashion guilty pleasure?

 Alice In Chains – The Devil Put Dinosaurs Here

Share on FacebookTweet about this on Twitter

Publicités

Knowing how to fall.

IMG_0125IMG_0124IMG_0122image1 (1)IMG_0123

– photos taken by  Anthony –

Shirt: Zara / Jean: Pimkie / Shoes: Zara

Il y a peu, j’ai commencé un nouveau livre. Je suis tombée sur cette citation à la page 103: « l’importance de savoir tomber ». Alors je sais que ce début d’article peut vous paraître anecdotique, que vous pouvez vous demander si je ne suis pas devenue folle en faisant ma reconversion dans le blog littéraire. Je vous rassure, je suis toujours là, en chair et en mode. C’est juste que comme tout le monde, la vie ne m’épargne pas forcément et qu’il peut y avoir des bas. Voilà la raison de mon absence, en plus de tout le travail que j’ai toujours. Les vacances arrivant tout de même – je les attends avec impatience depuis très longtemps -, je reviendrai plus souvent entre mes semaines d’absence pour cause de soleil – j’ai quand même le droit d’en profiter- , mais je vais vraiment avoir besoin de me ressourcer.

Malgré toutes les mauvaises nouvelles, il y a quand même eu une nouveauté. Avec mon ami et photographe Anthony, nous nous sommes embarqués dans une nouvelle aventure, celle de la réalisation de shootings pour de nouveaux créateurs. Nous n’y avions jamais pensé avant, le projet nous a été proposé et nous avons accepté avec beaucoup d’enthousiasme. Il n’y a rien de mieux que de pouvoir partager des projets avec ses amis, et qui sait ce que l’avenir nous réserve dorénavant.  C’est justement pour ce shooting d’un nouveau genre que l’on m’a fait une coiffure que je n’ai pas l’habitude de porter. En fait, dès que je « perds » ma mèche de devant, je me sens nue et je me sens revenir à ma baby face. Mais je me suis dit qu’il était temps de me rebeller de la mèche et why not ne pas garder cette tête. Et puis je partage avec vous mon amouuuuuuuur de chemisier trouvé en soldes à Zara – on ne perd jamais ses origines, je suis et resterai Zara addict -, avec je le sais, mes ballerines vues et revues mais dont je ne peux pas non plus me passer tellement je les aime. Coïncidence? Zara aussi. Suis-je la seule à être une Zara addict?

PS: Non tu n’es pas soudainement devenu(e) daltonien(ne), mes épaules sont bien rouge écrevisse, la faute à une journée de rencontre athlétisme sur un stade. Mais chut.

▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾

Recently, I began reading a new book and I fell on that quote: « It’s all about knowing how to fall ». Okey, the beginning of this post must be quite strange compared what I’m used to write. But be reassured, I’m still there in fashion and bone. But I’m like everybody, life’s hard sometimes. That’s why I haven’t been there for a while. But holidays are finally coming and I’ll be able to post more, between some trips, I really need to relax.

Among all theses bad news, there was fortunately something cool. With my friend and photographer Anthony, we began making shootings for brands or new designers. To be honnest, we hadn’t thought about it before: a new designer came to ask us for our help and that was the triggle, that’s as simple as that. There’s nothing better than a fun project and who knows, maybe some surprises are waiting for us in the future. For the needs of this new shooting, I had to wear a special hairstyle. Actually, I feel strange when I haven’t my usual hairstyle. But I decided to keep it for the blog even if I feel like having a baby face here. And I can show you my latest crush on this Zara shirt – I’m and I’ll always be a Zara addict -, with the ballerinas you already know – but I’m so much in love with them ahah -. What about you, are you a Zara addict too?

PS: No, you’re not colour-blind, my shoulders are really red because of a huge sunburn.

  Paradis – Toi et Moi

In case of bad luck, keep on smiling.

image3image1image5image2

– photos taken by  Anthony –

Jacket: See You Soon / Top: Pimkie / Skirt: Zara / Shoes: Stan Smith

Dans la vie il y a deux types de personnes. Il y a d’abord ceux qui ont de la chance, tout le temps, on ne sait pas pourquoi. Et les autres, ceux qui sont nés avec un quota de poisse nettement considérable, frôlant parfois l’inconcevable. Je fais partie de cette deuxième catégorie. Alors oui, après coup je me dis que ça fera de belles anecdotes à raconter – Ah oui, tu te souviens du jour où je suis sortie de chez moi, que la poignée de ma porte s’est cassée et que je n’ai plus pu ouvrir mon appart restant bloquée dehors? -. Oui, dans quelques semaines j’en rirai avec le recul, et heureusement.

Entre le travail et tous les petits imprévus, les galères en bref, je me suis faite rare ici. Mais dans les mauvais moments, les amis seront toujours là et ce sont ces moments qui valent le coup qu’on remplace tous les souvenirs un peu « bad mood » par les meilleurs. J’ai donc profité d’un pic-nic à la campagne avec le meilleur passe-temps – pas le petit monsieur, oui je sais, elle était facile – qui existe: danser comme une folle perdue dans la campagne avec les copains. En attendant le jour où je pourrai plonger dans la mer, je compte les jours, c’est parti!

▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾

I think there are two kind of people in life: those who are always lucky and the others, who were born with a great part of bad luck. I belong to the second category. I’m sure that in some time, I’ll be able to laugh at the crazy situations I went through this year – Oh, do you remember the time I went outside, the door handle broke and I couldn’t enter in my apartment anymore? -. Yes, it will be possible.

With all the work and the  bad luck I had, I wasn’t really there. But in bad times, friends will always be there, and these great moments are sufficient to make you replace bad moments with good ones. I enjoyed a pic-nic in the countryside with the best thing in life: dancing again and again lost in the fields with the guys. And while I’m waiting for the moment I’ll be plunging in the sea, I’m counting the days till July!

 Twenty One Pilots – Hometown