The sweet escape #8 Bordeaux and Lacanau

P1040574P1040579P1040590Oui oui oui, encore une fois Bordeaux. Mais je n’y peux rien si c’est la ville qui m’envoie du rêve et où je veux poser mes valises. J’ai donc profité des vacances pour m’envoler retrouver ma ville de cœur et mon monsieur, tout en n’oubliant pas ma recherche de job là-bas.

Comme à chaque fois, j’étais complètement excitée de voir le nombre de kilomètres descendre sur le GPS et surtout d’apercevoir les quais et le clocher de l’église Saint-Michel – c’est à ce moment que je me sens comme si je revenais chez moi -.

Durant mon séjour, il m’est arrivé de grandes choses – un éditeur dans le coin pour sortir « Céline en Gironde? ». Quoi, avouez que Caroline est so has been en 2017 -. En bref, j’ai pu découvrir Eurasie – mode enthousiasme puissance 10 devant les fortune cookies activé, mais oui, pour faire comme dans Freaky Friday -, m’initier à la cuisine chinoise et l’apprécier – j’avoue que préférant largement les sushis je n’avais pas vraiment fait l’effort de goûter avant, oui je sais ce n’est pas bien -. J’ai pu mourir de peur en allant voir Split, bien qu’après coup, même si je sais que le visage de James McAvoy me fera toujours peur, je me sois dit que le scénario était bien ficelé. J’ai pu tester le premier Starbucks de ma vie. Certes, certains diront que je m’exalte pour un rien. Et bien à ceux-là je réponds que je n’en ai absolument rien à faire, j’aime être contente d’un rien, vraiment.

J’ai donc réalisé des choses – ou plutôt infligé des choses comme dirait mon monsieur? hehe -. Mais les jours où il ne travaillait pas, nous avons pu en profiter à deux, ce qui est quand même mieux. Nous avons été à Bordeaux et nous nous sommes promenés sur les quais, nous avons traversé la fête foraine place des Quinconces et nous avons fait un peu de shopping dans la rue Sainte Catherine et la Promenade Sainte-Catherine – koeurkoeurpaillettes -. Mais le jour Cherry on the Cake a été le samedi. Comme il faisait très beau et que les températures étaient douces, nous sommes partis direction la playa, à Lacanau. Je ne connaissais pas du tout, je ne connaissais en fait qu’Arcachon et la Dune du Pyla en Gironde, mais j’en avais déjà entendu parler en tant que spot de surf. J’ai donc été ravie d’y faire un tour et de retrouver mon océan chéri! Nous nous sommes promenés sur le front de mer, nous avons fait les boutiques et nous avons même pu manger des glaces, ce qui est un cas rare pour moi qui réside dans une région polaire – si si le Limousin est le nouveau Pôle Nord -.

Je vous laisse donc avec des photos ensoleillées de ce séjour. Et vous, vous avez déjà fait un tour en Gironde?

▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾

Yes, I went to Bordeaux again. But I can’t stop loving it. That’s why I spent the holidays there, to meet my man and to find a job too.

As usual, I was really excited when seeing the distance left and most of all, seeing the Garonne and Saint-Michel’s church – I feel home at this very moment -. 

A lot of things happened during this trip – is there someone to publish « Céline goes to Gironde »? It will be best than Caroline which is really has been -. I discovered Eurasie – wooooooh, there were fortune cookies ! -, I learnt how to cook Chinese products – I had told myself I wouldn’t like for so long, but finally that proved to be wrong -. I could even be frightened while watching Split, and while I’ll probably be frightened by James McAvoy forever, I must admit that the script was really good. And I drank my first Starbucks. Okay, some of you will probably think that it’s not worth feeling enthousiast about it, but let me be happy with little things in life.

Thus, I did great things, my man agrees with it. When he wasn’t working, we could enjoy greater days. We went to the city center and saw the quais, the funfair place des Quinconces and we did some shopping at the Promenade Sainte-Catherine – loooove -. But the cherry-on-the-cake-day was on Saturday. The weather was mild and sunny, so we went to the sea, to Lacanau. I didn’t know that place, I actually only knew Arcachon and the Dune du Pyla in Gironde, but I had heard about it for surfing spots. I was so happy to see my beloved ocean! We walked along the sea, made some shopping in cute shops and could even buy ice-creams! 

Here are some sunny photos. What about you, did you ever visited Gironde?

 Lower Than Atlantis – Had EnoughP1040606P1040607

Publicités

LeOetsidO

p1040548p1040549

Je n’avais pas présenté de marque locale depuis quelque temps, le fait est qu’il y a deux ans j’étais à Limoges mais que j’ai déménagé depuis, et que le manque de temps l’année dernière y est pour quelques chose. Revoilà donc la catégorie qui, je l’espère, risque aussi de changer bientôt.

Une femme n’a jamais assez de sacs et c’est exactement la raison qui a poussé Frédérique, fan de mode, à créer des sacs, en plus de sa passion pour la couture depuis toujours.

LeOetsidO, pour les prénoms de ses enfants Léonard et Sidonie, est donc née en 2014. Déjà occupée par son métier, Frédérique souhaitait créer à son rythme et ne pas devoir s’imposer des délais en développant un commerce. Le succès est quand même venu petit à petit, en même temps que l’agrandissement de la gamme: des sacs, Frédérique est également passée à l’élaboration de pochettes, de paniers, de produits sur-mesure – coussins …- et, dernier en date, un petit sac à bandoulière qui se noue par un nœud sur l’épaule, j’ai adoré le concept! Si Frédérique n’a pas de boutique, elle a développé, en binôme, un joli site internet avec de la musique pour vendre ses créations everywhere. Ses créations sont aussi commercialisées à Brive dans deux très jolies boutiques: le Boudoir St Jean – dès que je suis arrivée à Brive, mon amie Marion me l’a recommandé et j’ai tout de suite compris pourquoi, la boutique est toop et les bijoux aussi – et le Cottage – les vitrines cactus sont à tomber en ce moment -. Mais Brive n’a plus le monopole puisque LeOetsidO s’exporte même en Vendée, dans 3 boutiques, by Méliana! Souhaitons-lui de conquérir encore d’autres contrées et boutiques!

It was a long time since I introduced a local brand here on the blog. Actually, I lived in Limoges two years ago, moved to Brive to work and didn’t find enough time last year. But here is the change!

Women will never have enough bags and that’s the reason why Frédérique, a great fan of fashion, decided to create her own bags.

LeOetsidO, bringing together the names of her children Léonard and Sidonie, was born in 2014. As she was busy with her work, Frédérique chose to create following her own rhythm, without any shop at the beginning. Success came little by little with the development of her range of creations: clutches, paniers, cushions, made to measure objects and even a beautiful little leopard bag! If she began without shop, she quickly opened her cute online shop, in order for customers to buy bags everywhere. You can find her creations in Brive in two nice shops: le Boudoir St Jean – as soon as I moved to Brive, a friend of mine, Marion, told me that this shop was amazing … and that’s true! – and the Cottage – cactus in the shop front are crazy -. But Brive isn’t the only one as LeOetsidO can also be found in Vendée in By Méliana! We can wish Frédérique to find other shops in France!

p1040539p1040541p1040546

Revenons-en aux sacs. Chaque matière et chaque tissu est choisi au feeling par Frédérique dans divers endroits – certains ont même des années -, et les créations divergent selon les saisons. En Hiver, on retrouvera plus de cuir, simili ou tissus plus foncés. Pour la saison qui vient, c’est plutôt de la toile, des tissus marinière à l’intérieur et des paillettes! Parce que oui, avec Frédérique nous nous retrouvons dans nos goûts, vive le léopard et les paillettes! Personnellement, j’ai eu un gros coup de cœur pour le modèle léopard rehaussé de patchs. Le panier sera aussi d’actualité pour promener ses affaires de plage un peu partout, ou tout simplement pour aller en ville de façon plus décontractée. Mais n’oublions pas de faire péter la pochette, à étoiles ou à pompons, car ce ne sera pas faute de vous le répéter, une pochette est forcément utile, si si. Dernière petite chose qui a son importance: Frédérique teste chaque sac une fois pour s’assurer de la qualité du tissu et des anses, si ce n’est pas une preuve de d’engagement!

Si vous êtes de Brive, n’hésitez-pas à aller faire un petit tour dans les boutiques indiquées, sinon il vous reste toujours le site bien évidemment!

PS: Je remercie Frédérique qui m’a accueilli avec gentillesse et m’a parlé avec passion de ses créations, ça donne envie de se lancer.

Here we are now talking about bags. Each material is chosen following Frédérique’s feeling and comes from different places – some are even really old – and creations are made according to seasons. In Winter, you’ll mostly find leather or dark material. Concerning Spring, you’ll find the come back of hessian, marinière and glitters! Because we have a passion for leopard and glitters! I must admit that I had a huge crush for her leopard patched cabas. Paniers will also be available for beach things or in order to adopt a beach-mood in town. And don’t forget the necessary clutch, with stars or pompons. A last thing about LeOetsidO: Frédérique pays a real attention about solidity as she checks every bag before selling it! 

If you live in Brive, take a look at the shops I told you about in the post. And if it’s not the case, just go and see the site! 

 Mai Lan – Vampire

p1040555p1040552

 

Fitness at home

p1040507p1040515p1040517

Je me suis dit qu’il était temps de me dévoiler un peu plus sur ce blog, parce qu’après tout je n’ai jamais vraiment abordé ce que j’aimais faire. Voilà qui sera désormais chose faite avec ce premier article où j’ai décidé d’aborder une chose sans laquelle je ne pourrais pas vivre: le sport.

Tout au long de mes études, j’ai toujours détesté les sports co, ah ça oui, et la piscine n’en parlons pas – si toi aussi tu avais un ou une prof qui transformait tes heures de sport en entraînement intensif pour entrer au 5ème bataillon de l’armée -. A part la course, je pensais à tort ne pas aimer le sport. Sauf que quelques mois avant le Bac – c’est à dire à des années lumière -, j’ai eu envie d’essayer quelques exercices de fitness comme ça, sur un coup de tête, et j’y ai trouvé un bien-être contre le stress. Du coup je n’ai plus jamais arrêté et j’ai intensifié les exercices petit à petit. 7 ans plus tard, je ne peux plus me passer de ma dose quotidienne de fitness, plus mes plus grosses sessions deux jours par semaine. C’est simple, si je rate un ou plusieurs jours, je me sens moins bien que d’habitude et je rattrape tout après. Parce qu’il me manque ce sentiment de me dépasser, de développer mon mental et aussi le bien-être après sport.

Vous allez maintenant me dire: « Oui mais, tu fais du sport en salle? ». Et bien non. Déjà, ne nous mentons pas, les abonnements pour les salles coûtent un rein et la plupart de mes amies n’y vont même pas. Résultat, de l’argent gaspillé pour rien. Mais surtout, chez moi je suis libre de faire ce que je veux. Je programme moi-même ce que je veux cibler, je n’ai besoin que d’Internet et de mon coach, la surdouée du fitness qui est aussi mon idole, Jessica Mellet, et je choisis aussi mes pauses – et vous savez quoi, j’ai même le droit de me vautrer, ce qui ne serait pas vraiment bienvenu dans une salle avec une douzaine d’autres filles autour me regardant douteusement -. Donc voilà, une tenue de sport – j’ai shoppé la mienne en soldes à Pimkie et je l’aime -, une bouteille d’eau, un tapis de sol et hop c’est parti. Alors à tous ceux ou toutes celles qui pensent qu’on ne peut pas se motiver toute seule, je vous prouve le contraire!

Et vous, vous avez commencé ou vous voulez commencer le sport? Vous préférez en faire chez vous ou en salle?

PS: Ayons cependant une pensée émue pour mon voisin du dessous qui partage mes séances de sport. Allez, il aura droit à un bouquet à la fin de l’année.

▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾

I decided that the time had come to let you know more about me now on the blog. For the firts post of this new category, I’ll talk about something I really really really like, sport.

As a student, I must admit that I have always hated doing sport because I had sports teachers who were like GI Joe, thinking that we were going to be part of the army. The only thing I liked was running. I had a revelation just some months before sitting fot the baccalaureate exam. I felt like trying some fitness exercises, I did so and I found it really cool and good to avoid stress. Day after day, I did more exercises. Now, it’s been 7 years since I’ve begun  and I wouldn’t live without it. I do it once a day and I have longer sessions twice a week. Sport gives me a sense of well-being, of overcoming everything and it’s beneficial for my mindset.

Your next question will be « Do you go to a gym? ». The answer is no. First, let’s be realistic, it is expensive and a lot of people suscribe but don’t feel enough motivation. The result is a waste of money. That’s one reason I stay at home. But I also prefer doing pauses when I want and I feel free to do exactly what I want. I have my own home gym workout routine, I only need Internet and fitness videos done by Jessica Mellet, who is my favourite fitness coach. If you want to do the same, this is simple: just buy a good sportswear – mine comes from Pimkie, I had it during the sales and I looove it -, an exercise mat, take some water and that’s all. If you thought it to be impossible to feel like doing gym by yourself, you’ll now know that everything is possible when we want it. 

Did you begin or do you want to begin workout? What’s your team, gym or home?

 Fitz And The Tantrums – HandClap