The sweet escape #8 Bordeaux and Lacanau

P1040574P1040579P1040590Oui oui oui, encore une fois Bordeaux. Mais je n’y peux rien si c’est la ville qui m’envoie du rêve et où je veux poser mes valises. J’ai donc profité des vacances pour m’envoler retrouver ma ville de cœur et mon monsieur, tout en n’oubliant pas ma recherche de job là-bas.

Comme à chaque fois, j’étais complètement excitée de voir le nombre de kilomètres descendre sur le GPS et surtout d’apercevoir les quais et le clocher de l’église Saint-Michel – c’est à ce moment que je me sens comme si je revenais chez moi -.

Durant mon séjour, il m’est arrivé de grandes choses – un éditeur dans le coin pour sortir « Céline en Gironde? ». Quoi, avouez que Caroline est so has been en 2017 -. En bref, j’ai pu découvrir Eurasie – mode enthousiasme puissance 10 devant les fortune cookies activé, mais oui, pour faire comme dans Freaky Friday -, m’initier à la cuisine chinoise et l’apprécier – j’avoue que préférant largement les sushis je n’avais pas vraiment fait l’effort de goûter avant, oui je sais ce n’est pas bien -. J’ai pu mourir de peur en allant voir Split, bien qu’après coup, même si je sais que le visage de James McAvoy me fera toujours peur, je me sois dit que le scénario était bien ficelé. J’ai pu tester le premier Starbucks de ma vie. Certes, certains diront que je m’exalte pour un rien. Et bien à ceux-là je réponds que je n’en ai absolument rien à faire, j’aime être contente d’un rien, vraiment.

J’ai donc réalisé des choses – ou plutôt infligé des choses comme dirait mon monsieur? hehe -. Mais les jours où il ne travaillait pas, nous avons pu en profiter à deux, ce qui est quand même mieux. Nous avons été à Bordeaux et nous nous sommes promenés sur les quais, nous avons traversé la fête foraine place des Quinconces et nous avons fait un peu de shopping dans la rue Sainte Catherine et la Promenade Sainte-Catherine – koeurkoeurpaillettes -. Mais le jour Cherry on the Cake a été le samedi. Comme il faisait très beau et que les températures étaient douces, nous sommes partis direction la playa, à Lacanau. Je ne connaissais pas du tout, je ne connaissais en fait qu’Arcachon et la Dune du Pyla en Gironde, mais j’en avais déjà entendu parler en tant que spot de surf. J’ai donc été ravie d’y faire un tour et de retrouver mon océan chéri! Nous nous sommes promenés sur le front de mer, nous avons fait les boutiques et nous avons même pu manger des glaces, ce qui est un cas rare pour moi qui réside dans une région polaire – si si le Limousin est le nouveau Pôle Nord -.

Je vous laisse donc avec des photos ensoleillées de ce séjour. Et vous, vous avez déjà fait un tour en Gironde?

▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾

Yes, I went to Bordeaux again. But I can’t stop loving it. That’s why I spent the holidays there, to meet my man and to find a job too.

As usual, I was really excited when seeing the distance left and most of all, seeing the Garonne and Saint-Michel’s church – I feel home at this very moment -. 

A lot of things happened during this trip – is there someone to publish « Céline goes to Gironde »? It will be best than Caroline which is really has been -. I discovered Eurasie – wooooooh, there were fortune cookies ! -, I learnt how to cook Chinese products – I had told myself I wouldn’t like for so long, but finally that proved to be wrong -. I could even be frightened while watching Split, and while I’ll probably be frightened by James McAvoy forever, I must admit that the script was really good. And I drank my first Starbucks. Okay, some of you will probably think that it’s not worth feeling enthousiast about it, but let me be happy with little things in life.

Thus, I did great things, my man agrees with it. When he wasn’t working, we could enjoy greater days. We went to the city center and saw the quais, the funfair place des Quinconces and we did some shopping at the Promenade Sainte-Catherine – loooove -. But the cherry-on-the-cake-day was on Saturday. The weather was mild and sunny, so we went to the sea, to Lacanau. I didn’t know that place, I actually only knew Arcachon and the Dune du Pyla in Gironde, but I had heard about it for surfing spots. I was so happy to see my beloved ocean! We walked along the sea, made some shopping in cute shops and could even buy ice-creams! 

Here are some sunny photos. What about you, did you ever visited Gironde?

 Lower Than Atlantis – Had EnoughP1040606P1040607

The sweet escape #5 Bordeaux and the seaside ♥

P1030322P1030323P1030324Bordeaux ♥

Partir … J’en avais vraiment besoin depuis quelques temps. Sauf qu’à l’heure où tout le monde décidait de prendre ses vacances à la montagne pour voir la neige – birk, très peu pour moi -, je partais pour Bordeaux rejoindre quelqu’un. Je me souvenais y être allée quelques années auparavant, j’avais adoré. Après ces quelques jours, la sentence est tombée: j’aime toujours autant cette ville. Les paysages alentours sont magnifiques, les bâtiments sont terriblement beaux et même si c’est une grande ville, je trouve que les rues sont assez calmes, je n’ai pas l’impression d’étouffer comme quand je vais à Paris. Et puis, on ne va pas se mentir, en terme de shopping, trouver trois Zara dans une même ville, c’est de la folie pure.

Me voilà donc débarquée de la gare vers le tram. Ah, le tram … Où comment j’ai exaucé un rêve ahah. Je n’avais pas pu le prendre il y a quelques années alors j’étais vraiment contente. Je vous rassure, je ne vis pas dans une grotte, j’ai déjà vu du pays, mais prendre le tram faisait partie des choses à faire dans ma vie. On m’a ensuite fait découvrir le jardin botanique et je n’ai plus voulu quitter les palmiers – les palmiers, c’est la vie #1 – et LA maison aux palmiers – ma future demeure -.

Le deuxième jour, je suis restée toute seule la plupart de la journée. J’en ai profité pour aller me promener en suivant les indications données. Ahhem, j’ai fini par me perdre, je ne trouvais plus ma rue sur le plan. Commençant à paniquer, j’ai levé la tête et j’ai aperçu Zara Home. Allez hop, on oublie que je suis perdue, c’est parti mon kiki. Et j’ai dérivé un bon moment comme ça, en suivant les magasins, jusqu’à enfin me retrouver dans la rue Sainte Catherine, l’endroit que je cherchais. Coeur coeur. En chemin, il faut dire que j’ai dévalisé New Look, quelle idée de vendre des objets se rapportant aux sirènes ou à la mer. Retrouvailles à la cathédrale, nous sommes ensuite partis en direction de l’Utopia, un cinéma construit dans une ancienne église – paillettes dans les yeux – pour voir Hail Cesar. J’ai franchement adoré et ma scène préférée restera définitivement celle-ci ahah. Petit tour par une brasserie pour manger un Fish&chips – first time ever – sur la très jolie place de l’Utopia après le film et promenade pour rentrer. Et cherry on the cake de cette journée, j’ai même croisé le blogueur Matthias Cornilleau de Stylnoxe.

Le troisième jour, la flemme de se lever nous a envahie et nous sommes finalement partis à Arcachon en début d’après-midi. Enfin, partis, quand le conducteur a bien voulu partir après quelques minutes de retard oui. Je n’en pouvais plus de savoir que j’allais voir la mer – la mer c’est la vie #2 -. Arrivés à la gare, nous avons rejoins le bord de mer, et là, tadammm! Après quelques gouttes de pluie, le soleil est vite revenu, nous avons pris le soleil sur le ponton et nous avons fait une très grande balade en suivant le bord de la mer. Je ne voulais tellement pas rentrer que je me suis dis que j’allais m’accrocher à un platane. Mais la réalité était toute autre alors je me suis quand même résignée à rentrer d’autant plus que nous étions attendus pour une soirée très agréable et une dernière promenade tout aussi agréable.

Des souvenirs plein la tête, je vous laisse donc avec ces quelques photos, j’en aurais volontiers mis plus de Bordeaux mais je ne les ai pas prises avec mon appareil photo et elles sont donc de moins bonne qualité. J’espère quand même vous avoir fait voyager vous aussi!

▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾

Holidays … I’ve been needing some for a moment. But when everybody was leaving to enjoy snow – eurk, eurk -, I was leaving for Bordeaux to meet someone. I’d already been there some years ago, I’d liked it. But now, I can tell you what I think about this town: I’m always loving it. Landscapes are beautiful, houses are so nice, and even it’s a big town, streets are quiet and I don’t feel like suffocating as in Paris. And when talking about shopping, it must be said that it’s GREAT – three Zara is such a nice thing! -.

Here am I, leaving the station to take the tram. The tram … I always wanted to take it and it happened. Be reassured, I’m not leaving in a cave, that’s just that taking the tram was one thing I wanted to do in my life. The,, I discovered the beautiful botanical garden and I didn’t want to leave the palm trees – they are life – and THE house with the palm trees – my future house hehe -.

On the second day, I stayed alone some hours but I took the opportunity to visit the city following the instructions I’d be given. Ahhem, I ended being lost. As I was beginning to panic, Zara Home appeared in front of me and I quickly changed my mind to enter in every single great shop! That’s how I found Saint Catherine’s street, what I’d been searching for. I wanted to buy all which was in New Look but it wouldn’t have entered in my suitcase. We met later in the afternoon at the cathedral and left for the Utopia, the craziest cinema I ever saw – it’s situated in an old church – to see Hail Cesar! I really like the film and I must say that I’ll never forget the best part of the film. We then ate in a lovely brasserie. Cherry on the cake of this day, I met Matthias Cornilleau, the fashion blogger of Stylnoxe.

On the third day, we were just so tired and finally left for Arcachon on the afternoon. When I say that we left, it was when the driver wanted to. I was so impatient to see the sea – I looooove the sea-. It was a little rainy when we arrived, but the sun came back when walking and we could enjoy the nice weather and the nice view some minutes after. We walked and walked. I was so sad to leave and didn’t wanted to. But reality wasn’t the same and I accepted my fate as we were to be received for the dinner. The evening and the night were very enjoyable.

Here are some photos I took. I’d like to put some more photos of Bordeaux but unfortunately I took photos with my phone and the quality isn’t the same. I hope you’ll now feel like visiting this city!

 Vianney – On est bien comme ça

P1030349P1030351P1030371P1030374Arcachon ♥

I’ve always been hating ends in general.

DSC_0069

DSC_0070

DSC_0071

– photos taken by Anthony

Coat: Etam (old) / Shirt: H&M / Skirt: from my Sister / Boots: Zara / Watch: Amazon

Définitivement, je hais les fins ou tout ce qui s’apparente à des au-revoirs. Même si je sais que je reverrai la ou les personnes plus tard, ne cherchez pas, ce n’est pas pour moi. C’est comme ça que vendredi dernier, avec mon amie, on a laissé derrière nous deux semaines de stage absolument géniales en ayant fait de très jolies rencontres. C’est comme ça que samedi, toujours avec Marie, on a laissé une amie revenue sur Limoges pour la journée repartir. Et c’est comme ça que la routine, les dossiers, les partiels et tutti quuanti sont revenus. Bad.

Mais, parce qu’il y a un MAIS d’envergure même, la neige et les – 10 degrés sont repartis – Libérée, délivréeeeeee! Oui, c’était pour le mot neige, tu sais déjà comme elle et moi ne sommes pas amies, oh non – et le soleil a fait son retour! Plus-que-joyeuse-humeur-oblige dans ces cas-là, je me suis tout de suite imaginé les sandales, shorts et autres joies de l’Été venir à moi. Et puis il faut dire que c’était un des seuls moyens de me motiver un lundi matin. Par la même occasion, la dématérialisation a refait surface, tu sais, le moment où ton corps est matériellement là, mais que ton esprit a pris la première entrée d’autoroute possible pour partir là où il y a la mer- avoue que ça t’es déjà arrivé -. Si on rajoute le fait que je suis en train de lire On The Road en ce moment, je crois que l’idée d’un roadtrip ne va pas me quitter d’ici là, vilain Kerouac. Et d’ailleurs, j’aimerais bien commencer à lire d’autres livres en anglais qui abordent des roadtrips en Amérique, donc si jamais vous avez des suggestions, je suis preneuse!

Et puis parce que je me suis rendue compte que je n’avais pas fais les soldes – partiels + stage = no way girl -, je vous montre quand même un des seuls achat que j’ai fais, et tu te rendras compte toi-même de l’animal sur lequel je fais un blocage.

▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾

Definitively, I hate ends or goodbyes. Even if I know that I’ll soon see the person, I hate it. It’s how, friday, with my friend, we left behind us great people met during our internship. It’s how, saturday, with Marie again, we left a friend who’d just come to see us for the day. And it’s how the routine, the numerous files and the exams told me hello. Bad.

But because there’s a huge BUT, the snow and it’s – 10 degrees left, and my beloved sun came back, hurray! That’s how, more-than-happiness took me and I once imagined sandals and shorts coming to me. It was also the way for me to find some motivation on a Monday morning. But clearly, the feeling of  dematerialisation came back ,you know, when your body is somewhere and your mind just took the first highway entrance to go to a sunny place where you can find the sea. And if we add the fact that I’m actually reading On The Road, it happens that I’m wanting to do a roadtrip more than ever, naughty Kerouac. By the way, as I want to read more and more roadtrip novels, I wanted to know if you had some great suggestions!

And finally as I realised I hadn’t the time to go shopping when everything on sale – excuse my exams and my internship – I wanted to show you one of the only things I found. I’m sure you’ll be able to guess which animal I’m obsessed with for the moment.

Clutch: Etam

DSCN9470

♪ One Night Only – Get Around To It