In case of bad luck, keep on smiling.

image3image1image5image2

– photos taken by  Anthony –

Jacket: See You Soon / Top: Pimkie / Skirt: Zara / Shoes: Stan Smith

Dans la vie il y a deux types de personnes. Il y a d’abord ceux qui ont de la chance, tout le temps, on ne sait pas pourquoi. Et les autres, ceux qui sont nés avec un quota de poisse nettement considérable, frôlant parfois l’inconcevable. Je fais partie de cette deuxième catégorie. Alors oui, après coup je me dis que ça fera de belles anecdotes à raconter – Ah oui, tu te souviens du jour où je suis sortie de chez moi, que la poignée de ma porte s’est cassée et que je n’ai plus pu ouvrir mon appart restant bloquée dehors? -. Oui, dans quelques semaines j’en rirai avec le recul, et heureusement.

Entre le travail et tous les petits imprévus, les galères en bref, je me suis faite rare ici. Mais dans les mauvais moments, les amis seront toujours là et ce sont ces moments qui valent le coup qu’on remplace tous les souvenirs un peu « bad mood » par les meilleurs. J’ai donc profité d’un pic-nic à la campagne avec le meilleur passe-temps – pas le petit monsieur, oui je sais, elle était facile – qui existe: danser comme une folle perdue dans la campagne avec les copains. En attendant le jour où je pourrai plonger dans la mer, je compte les jours, c’est parti!

▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾

I think there are two kind of people in life: those who are always lucky and the others, who were born with a great part of bad luck. I belong to the second category. I’m sure that in some time, I’ll be able to laugh at the crazy situations I went through this year – Oh, do you remember the time I went outside, the door handle broke and I couldn’t enter in my apartment anymore? -. Yes, it will be possible.

With all the work and the  bad luck I had, I wasn’t really there. But in bad times, friends will always be there, and these great moments are sufficient to make you replace bad moments with good ones. I enjoyed a pic-nic in the countryside with the best thing in life: dancing again and again lost in the fields with the guys. And while I’m waiting for the moment I’ll be plunging in the sea, I’m counting the days till July!

 Twenty One Pilots – Hometown

Publicités

Dream bigger.

DSC_0070DSC_0076DSC_0006

(Pardon pour ces têtes mais sans lunettes de soleil, j’ai du mal. Et j’aime me rouler dans l’herbe ahah)

– photos taken by Anthony –

Teddy: Promod / Blouse: Old / Jean: Zara / Tennis: Old Vans

Si je devais résumer mon envie du moment en un seul mot, ce serait évasion. Non pas évasion comme Michael Scofield dans Prison Break – je sais, c’est viiieux et j’avoue avoir regardé -, mais plutôt évasion au sens de prendre un sac et partir en vacances. A l’heure où je vous écris entre deux partiels, j’ai enfin toutes mes dates: partiels, soutenance et oraux du concours. Ce qui fait également que je peux enfin savoir quand je serais en vacances et me motiver pour tout finir d’ici là.

En attendant, c’est également entre deux révisions que j’ai pu profiter d’un après-midi dépaysant à la campagne. J’ai beau être citadine dans l’âme, à force de trop voir ma ville, j’ai parfois envie de partir là où il n’y a rien pour me déconnecter, souvent quand le soleil repointe le bout de son nez d’ailleurs. Cette petite balade à la campagne ne pouvait donc que mieux tomber, et moi qui n’avais jamais approché de chevaux d’aussi près – quoi, mes tours en poney à la fête du travail de mon père quand j’étais petite ne comptent pas? – et bien j’ai adoré. D’accord, en arrivant dans le champ et entourée de cinq chevaux dix fois plus grands que moi – non, j’exagère à peine hehe -, j’avais quand même assez peur au début. Mais petit à petit, j’ai commencé à apprécier ces moments – notamment avec mon modèle d’un jour, Rev’ -. Et le petit goûter improvisé dans le champ même, à côté du lac, était tout simplement parfait. Comme quoi, dans la vie, les amis et la nature suffisent à faire de petits moments des grands souvenirs.

Et vous, quel est votre bonheur déconnecté?

Et parce que la journée mondiale du don du sang arrive à grands pas le 14 Juin et que l’Etablissement Français du Sang a toujours un grand besoin de dons pour sauver des vies, pensez-y et surtout pensez aux autres!

▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾

If I had to choose only one thing at the moment, it would be an escape. I don’t mean to escape from a prison like Michael Scofield in Prison Break – yes it’s quite old, but I must admit that I watched this serie – but to take a break in the countryside or on the oceanfront. But while I’m writing this post, I must tell you that I’ve finally been knowing the dates of all my exams. Which means that I also finally know when Holidays are and I can feel motivated to sit for all of my exams.

Meanwhile, in-between my work, I could enjoy a great afternoon in the countryside. Even if I’m a real city dweller, I also feel the need to leave far away to discover peaceful places, especially when the sun decides to shine. This little walk in the countryside was all the more welcomed that I hadn’t approached horses before – or just ponys as a child but that doesn’t count – and that I liked it . Okey, I was a little afraid at the beginning, also because the horses were much more taller than myself – I’m not exaggerating huhu -. But little by little, I began feeling used to them. And the little snack in the middle of the field was really perfect. It just shows that friends and nature are sufficient to make huge memories with little moments.

What about you, what’s your disconnected happiness?

Remember that the World Blood Donor Day is coming on June 14 th, the Etablissement Français du Sang needs you, so think about it and think about the others!

 Mans Zelmerlow – Heroes (sisi, l’Eurovision c’est bien parfois!)