LeOetsidO

p1040548p1040549

Je n’avais pas présenté de marque locale depuis quelque temps, le fait est qu’il y a deux ans j’étais à Limoges mais que j’ai déménagé depuis, et que le manque de temps l’année dernière y est pour quelques chose. Revoilà donc la catégorie qui, je l’espère, risque aussi de changer bientôt.

Une femme n’a jamais assez de sacs et c’est exactement la raison qui a poussé Frédérique, fan de mode, à créer des sacs, en plus de sa passion pour la couture depuis toujours.

LeOetsidO, pour les prénoms de ses enfants Léonard et Sidonie, est donc née en 2014. Déjà occupée par son métier, Frédérique souhaitait créer à son rythme et ne pas devoir s’imposer des délais en développant un commerce. Le succès est quand même venu petit à petit, en même temps que l’agrandissement de la gamme: des sacs, Frédérique est également passée à l’élaboration de pochettes, de paniers, de produits sur-mesure – coussins …- et, dernier en date, un petit sac à bandoulière qui se noue par un nœud sur l’épaule, j’ai adoré le concept! Si Frédérique n’a pas de boutique, elle a développé, en binôme, un joli site internet avec de la musique pour vendre ses créations everywhere. Ses créations sont aussi commercialisées à Brive dans deux très jolies boutiques: le Boudoir St Jean – dès que je suis arrivée à Brive, mon amie Marion me l’a recommandé et j’ai tout de suite compris pourquoi, la boutique est toop et les bijoux aussi – et le Cottage – les vitrines cactus sont à tomber en ce moment -. Mais Brive n’a plus le monopole puisque LeOetsidO s’exporte même en Vendée, dans 3 boutiques, by Méliana! Souhaitons-lui de conquérir encore d’autres contrées et boutiques!

It was a long time since I introduced a local brand here on the blog. Actually, I lived in Limoges two years ago, moved to Brive to work and didn’t find enough time last year. But here is the change!

Women will never have enough bags and that’s the reason why Frédérique, a great fan of fashion, decided to create her own bags.

LeOetsidO, bringing together the names of her children Léonard and Sidonie, was born in 2014. As she was busy with her work, Frédérique chose to create following her own rhythm, without any shop at the beginning. Success came little by little with the development of her range of creations: clutches, paniers, cushions, made to measure objects and even a beautiful little leopard bag! If she began without shop, she quickly opened her cute online shop, in order for customers to buy bags everywhere. You can find her creations in Brive in two nice shops: le Boudoir St Jean – as soon as I moved to Brive, a friend of mine, Marion, told me that this shop was amazing … and that’s true! – and the Cottage – cactus in the shop front are crazy -. But Brive isn’t the only one as LeOetsidO can also be found in Vendée in By Méliana! We can wish Frédérique to find other shops in France!

p1040539p1040541p1040546

Revenons-en aux sacs. Chaque matière et chaque tissu est choisi au feeling par Frédérique dans divers endroits – certains ont même des années -, et les créations divergent selon les saisons. En Hiver, on retrouvera plus de cuir, simili ou tissus plus foncés. Pour la saison qui vient, c’est plutôt de la toile, des tissus marinière à l’intérieur et des paillettes! Parce que oui, avec Frédérique nous nous retrouvons dans nos goûts, vive le léopard et les paillettes! Personnellement, j’ai eu un gros coup de cœur pour le modèle léopard rehaussé de patchs. Le panier sera aussi d’actualité pour promener ses affaires de plage un peu partout, ou tout simplement pour aller en ville de façon plus décontractée. Mais n’oublions pas de faire péter la pochette, à étoiles ou à pompons, car ce ne sera pas faute de vous le répéter, une pochette est forcément utile, si si. Dernière petite chose qui a son importance: Frédérique teste chaque sac une fois pour s’assurer de la qualité du tissu et des anses, si ce n’est pas une preuve de d’engagement!

Si vous êtes de Brive, n’hésitez-pas à aller faire un petit tour dans les boutiques indiquées, sinon il vous reste toujours le site bien évidemment!

PS: Je remercie Frédérique qui m’a accueilli avec gentillesse et m’a parlé avec passion de ses créations, ça donne envie de se lancer.

Here we are now talking about bags. Each material is chosen following Frédérique’s feeling and comes from different places – some are even really old – and creations are made according to seasons. In Winter, you’ll mostly find leather or dark material. Concerning Spring, you’ll find the come back of hessian, marinière and glitters! Because we have a passion for leopard and glitters! I must admit that I had a huge crush for her leopard patched cabas. Paniers will also be available for beach things or in order to adopt a beach-mood in town. And don’t forget the necessary clutch, with stars or pompons. A last thing about LeOetsidO: Frédérique pays a real attention about solidity as she checks every bag before selling it! 

If you live in Brive, take a look at the shops I told you about in the post. And if it’s not the case, just go and see the site! 

 Mai Lan – Vampire

p1040555p1040552

 

Polar bear

20170110_01063020170110_010804– photos taken by  Jérémy –

 Coat: Bershka / Jean: Pimkie / Boots: Minelli / Scarf: Zara

Les fêtes de fin d’années sont passées et dès le lendemain j’avais envie d’enlever toutes les décorations de Noel des rues, parce que hé oh, c’est terminé hein! Oui, 1er Janvier ne veut pas dire résolutions pour moi – franchement qui les tient encore, mieux vaut faire ce qu’on a envie à la place -, mais plutôt revenir du « bon » côté du calendrier, celui qui amène au Printemps, aux jours qui rallongent pour nous ramener au temps des picnics et des jambes à l’air. En bref, on peut anticiper l’Été et au vu du désastre ambulant qu’est le temps, ce ne serait pas un luxe.

Cet Hiver est étrange pour moi, alors que j’ai vécu l’année dernière complètement sur les rotules à cause de mon ex job, cette année je me surprends à Vivre avec un grand V. Alors certes, être en recherche d’emploi n’est pas non plus la folie tous les jours, la stagnation devient pesante à la longue, d’autant plus quand on veut bouger. Oui mais, parce qu’il y a un mais, je me suis rendue compte que je n’avais jamais fait autant de choses que depuis Septembre, que je n’avais jamais eu autant de projets en tête, et que j’avais aussi beaucoup évolué, et sur ce plan le bilan est extrêmement positif. Donc pour fêter ça je ne pouvais que sortir  mon manteau sheepsheep – je précise qu’aucun mouton n’a été victimisé comme me demandait gentiment un enfant à l’endroit où je travaille, aah les enfants – et profiter des quelques beaux jours de l’Hiver en couleurs nudes pour rompre la monotonie  – on a même pu sortir les lunettes de soleil, oh yeah, mais je vous rassure, il faisait froiiid quand même, sinon ça ne serait pas drôle- . Et à Collonges la Rouge avec Jérémy, parce que c’est toujours mieux à plusieurs.

▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾

Christmas is behind us, that’s why I felt like removing every little Christmas decoration because it’s now time to feel new. January doesn’t mean resolutions – Is there someone seriously keeping them ? I feel like doing what I want instead of suffering ahah – but going back to the « good » side of the year, to Spring, longer days, picnics and skirts or shorts. We can anticipate Summer and that’s the greatest thing to do when seeing that awful weather.

This Winter is quite strange for me, while I’ve been really exhausted with all the pressure I had in my ex job last year, I’m now Living. No, I won’t tell you that searching for a job is great everyday, being unable to move to Bordeaux is depressing. But, because there will aways be a « but », I realised I’d never been able to make so many things, to have so many projects or to evolve so much than this year, and this is really positive. Feeling positive, I wanted to put on my happy sheepsheep coat to enjoy sunny days in Winter – no sheep was killed for this coat if you were afraid of it -. And we went back to Collonges la Rouge with Jérémy, because hanging out with friends is always a good idea to add good vibes.

 Peter Peter – Loving Game

 

Waterfalls

20160802_11504920160802_11460920160802_114936(0)

– photos taken by  Anthony and Jérémy

Swimsuit: Topshop

Épicure prônait un mode de vie simple. Force est de constater que la société d’aujourd’hui court plutôt dans l’autre sens. Face à toute la saturation, il est parfois bon de se poser les vraies questions: que nous faut-il pour être heureux? Personnellement, j’en suis arrivée à cette conclusion: le bonheur réside dans les petits moments passés avec les gens qu’on aime et dans les nouvelles expériences. Parce que finalement, c’est lorsque l’on sort de sa zone de confort que l’on est le plus épanoui. Alors oui, c’est angoissant, oui c’est un saut dans le vide. Mais au final, il me semble que ça vaut franchement le coup et qu’on en sort grandi.

Quand je parlais des gens qu’on aime, les derniers jours passés entre amis en sont un bon exemple. Nous avons profité du beau temps pour aller nous promener dans les milieux les plus reculés de la Haute-Vienne, là où il n’y a pas forcément de réseau, là où il n’y a pas de Zara, là où il n’y a pas de Uber – je suis sûre que les Parisiens qui me lisent ont déjà fait une syncope à la vue de cette liste ahah -. Mais là où il y a des cascades, des lacs, des forêts et du calme. Nous avons même fait du bateau, ce qui soit dit en passant était une première pour moi. De morte de peur au début – d’accord, ceci est un gros euphémisme, je voyais déjà la fin de ma vie arriver hehe -, je me suis surprise à finalement laisser la peur complètement de côté pour redécouvrir un sentiment refoulé depuis très longtemps, celui de la liberté. Après la découverte des abords du lac, un apéritif dans une magnifique crique, nous sommes revenus au moment du soleil couchant. Et c’est là que je me suis dis que je venais justement de passer un des meilleurs moments de ma vie. Et vous, quel est le moment inattendu qui reste un très beau souvenir?

▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾

Epicure was in favour of a simple life. We can now see that society has taken the opposite way. With all this « too-much » feeling, sometimes, it’s good to ask yourself good questions: what do we need to be happy? As far as I’m concerned, here is my conclusion: happiness is in the good moments spent with people you love or new experiences. Because happiness also comes when you decide to step out of your comfort zone. It can be frightening because it means leaping into a void. But in the end, I think its worth the effort.

When I was talking about people you love, I can say that these last days are a good example. We enjoyed great days and walked in quiet places, where there isn’t wifi, where there isn’t any Zara, where there isn’t any Uber – maybe Parisians already fell into a faint when readind this  ahah -. But there were waterfalls, lakes, forests and peace. We even went boating, it was my first time ever. At the beginning, I was quite afraid – okey, I was really really afraid -, but I began feeling well and I finally felt really good and free. After discovering the surroundings and having an aperitif in a beautiful cove, we finally reached the harbour under the sunset. And I told myself that I had spent one of the best moments of my life. What about you, what’s your greatest memory?

 Major Lazer – Cold Water