The sweet escape #6 Gers

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAP1030908Condom ♥

Enfin les vacances! Non pas que je les attende depuis un an, bon si, un petit peu. Ayant dû annuler la semaine à la mer initialement prévue en Juillet à cause d’un imprévu – cornebidouille de chouette, pour rester polie et non pas que je sois une octogénaire – , je n’ai pu qu’être complètement enthousiaste en apprenant que j’allais finalement partir en Août. Et bien sûr, la première question posée a été: « Où ça, pas dans le Nord j’espère?? – Nb 1: prière divine, doigts des mains et des pieds croisés, incantation magique aouhgagaga – Nb 2: le Nord étant délimité très précisément dans ma tête par une ligne rouge et se définissant par tout ce qui est au-dessus de Limoges. hum, ça fait un gros bout de France, je l’admets, mais je vous rappelle que je suis une Sudiste moi, Madame -. Le verdict est tombé: we were going to the Gers, un endroit encore inconnu. Et hop, GPS mental automatiquement enclenché – parce que oui, je connais par cœur la configuration des régions et départements du Sud #jesuisunecartesurpattes -. En plus, pas loin des Landes et du Pays Basque, ça ne pouvait que me conduire à ce  » Oh yeah » d’approbation.

Pour une première, je dois dire que le département a vraiment été très sympathique à découvrir, autant au niveau des paysages qu’au niveau de la gastronomie et des grands crus. Il y a de nombreuses bastides et des villages très typiques. Nous étions juste à côté de Jegun, un village perché très mignon. D’ailleurs, si jamais l’envie vous prend d’y passer, il faut absolument s’arrêter au restaurant La Halle – on y mange plus que bien et il y a mon péché mignon, le foie-gras – ainsi qu’à la Légende Irlandaise, un bar/pub tenu par le très fun Michael. Nous avons aussi visité Auch, Fleurance, Condom, Larressingle, Montréal – pas besoin d’aller jusqu’au Canada hein -, Fourcès, Lavardens, Vic-Fezensac – un stop pour déjeuner au Pachamama s’impose – Valence-sur-Baise et Eauze. J’ai particulièrement aimé Condom avec ses petites ruelles aux couleurs chaudes, sa cathédrale, son ambiance et son petit port. Ce qui est sûr, c’est que j’y retournerai avec plaisir – et qui sait, cette fois je pourrai peut-être dire bonjour à Pierre de l’Amour est dans le Pré hehe -. Je vous laisse donc découvrir ou re-découvrir plusieurs de mes coups de cœur!

▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾

Here come the holidays! I’ve just been waiting for them for one year. As I had to cancel my July holidays because of an unexpected event, I could only be really enthusiastic when knowing that we were actually travelling in August. Of course, my first question was: « Where? Tell me that we’re not going to the North of France, pleeeease! » – Nb 1: prayer, fingers/toes crossed – Nb 2: the north of france being mentally delimited by a red line in my head and being everything which is above Limoges, hum that is to say a great part of France but it’s really hard to go against my southern origins -. The verdict has been given: we were going to the Gers, an unknow place for me. My mental GPS switched on – yes, I know southern regions by heart hehe -, I instantaneously discovered that this region was just near the Landes and the Pays Basque, that is to say « Oh Yeah »!

Even if it was the first time I’ve been there, I was really happy to discover this region and especially its landscapes, its fine food and wines. There are numerous fortified towns or typical villages. We were near Jegun, a beautiful perched village. If you go there once in your life, stop and eat at La Halle – the food is absolutely delicious and there’s my favourite food ever, foie-gras – and at la Légende Irlandaise, a pub owned by Michael, a fun Irish man. We also visited Auch, Fleurance, Condom, Larressingle, Montréal – like the one in Canada hehe -, Fourcès, Lavardens, Vic-Fezensac – you must absolutely eat at the Pachamama – Valence-sur-Baise and Eauze. I can now say that my favourite place was Condom and its nice streets, cathedral, atmosphere. If there’s one thing I know , it is that I’ll go back there with extreme pleasure. Here are some photos!

 Twenty One Pilots – Heathens

OLYMPUS DIGITAL CAMERALavardens et son petit journal ;)P1030961Valence-sur-BaiseP1030977Et je ne pouvais pas vous laisser sans vous montrer les paysages magnifiques et reposants juste à côté de Jegun

In case of bad luck, keep on smiling.

image3image1image5image2

– photos taken by  Anthony –

Jacket: See You Soon / Top: Pimkie / Skirt: Zara / Shoes: Stan Smith

Dans la vie il y a deux types de personnes. Il y a d’abord ceux qui ont de la chance, tout le temps, on ne sait pas pourquoi. Et les autres, ceux qui sont nés avec un quota de poisse nettement considérable, frôlant parfois l’inconcevable. Je fais partie de cette deuxième catégorie. Alors oui, après coup je me dis que ça fera de belles anecdotes à raconter – Ah oui, tu te souviens du jour où je suis sortie de chez moi, que la poignée de ma porte s’est cassée et que je n’ai plus pu ouvrir mon appart restant bloquée dehors? -. Oui, dans quelques semaines j’en rirai avec le recul, et heureusement.

Entre le travail et tous les petits imprévus, les galères en bref, je me suis faite rare ici. Mais dans les mauvais moments, les amis seront toujours là et ce sont ces moments qui valent le coup qu’on remplace tous les souvenirs un peu « bad mood » par les meilleurs. J’ai donc profité d’un pic-nic à la campagne avec le meilleur passe-temps – pas le petit monsieur, oui je sais, elle était facile – qui existe: danser comme une folle perdue dans la campagne avec les copains. En attendant le jour où je pourrai plonger dans la mer, je compte les jours, c’est parti!

▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾

I think there are two kind of people in life: those who are always lucky and the others, who were born with a great part of bad luck. I belong to the second category. I’m sure that in some time, I’ll be able to laugh at the crazy situations I went through this year – Oh, do you remember the time I went outside, the door handle broke and I couldn’t enter in my apartment anymore? -. Yes, it will be possible.

With all the work and the  bad luck I had, I wasn’t really there. But in bad times, friends will always be there, and these great moments are sufficient to make you replace bad moments with good ones. I enjoyed a pic-nic in the countryside with the best thing in life: dancing again and again lost in the fields with the guys. And while I’m waiting for the moment I’ll be plunging in the sea, I’m counting the days till July!

 Twenty One Pilots – Hometown