Be Inked

Little BirdsAutumn / Palm Tree

– Photos by chéri –

Vous vous attendiez à un look? Et bien oui mais il y a plus que ça dans cet article – ouh la feinte -. Si si, les jolis oiseaux sur l’épaule c’est nouveau. Pour celles et ceux qui auraient peur, non je ne me suis pas faite tatouer – phobie du sang bonjour et aussi peur de regretter tout ça quand je serai vieille et frippée, si, damned, malheureusement un jour nous serons tous vieux et frippés -. Enfin pour le moment jeunes et vigoureux, on a les moyens de s’amuser avec des jolis tatouages temporaires qui durent de 3 à 10 jours.

Be Inked c’est une entreprise de chez moi basée à Bordeaux – hello les Bordelais et Bordelaises -. Le projet a vu le jour il y a six mois et a émergé après un petit temps de réflexion sur de futurs motifs ou artistes tatoueurs. Pour le moment, il y a déjà pas mal de motifs reprenant des thèmes variés sur le site mais surprise, plus tard, vous pourrez retrouver des collaborations avec des artistes divers: dessinateurs, peintres, graphistes, tatoueurs… L’équipe de Be Inked souhaite aussi développer dans le futur le 100% Made in France, design et conception donc ça laisse de jolies découvertes à envisager.

Quand j’ai vu le choix sur le site je me suis dit waouh. Personnellement, j’ai toujours adoré le concept des tatouages temporaires et déjà, petite, mes parents nous en achetaient à ma sœur et moi. Et puis se faire un vrai tatouage c’est chouette mais franchement, c’est comme tout, on peut le regretter – d’ailleurs se faire tatouer le nom de son chéri au lycée peut entraîner toute une série de grosses ratures ahah -. Du coup avec Be Inked c’est facile, il suffit de choisir son motif, de le découper et de l’appliquer avec de l’eau ou une éponge mouillée. On attend quelques secondes et hop c’est fini, pas de douleur, juste un joli tatouage. Pour ce qui est de la durée de vie des tatouages, les miens ont duré plus d’une semaine avec frottements et douches compris, donc la qualité est là! Je vous laisse avec les différents motifs shootés et pour plus de suspense, vous en verrez d’autres en me suivant sur les réseaux!

Alors, prêtes à essayer les tatoos Be Inked?

▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾

I’m sure you thought there would be an outfit. Yes there is but there’s something more. Look at my shoulder, there are nice birds. Be reassured, this isn’t a real tattoo – hello hemophobia and hello the fear of regret -. That’s why it’s easy to have fun with temporary tattoos which will last one week.

Be Inked is a Bordeaux based enterprise – hello hello -. It’s not easy to start creating a website, that’s why questions have been answered concerning styles of tattoos. You can find a lot of different ones on the site but there will be surprises and you’ll be able to find collaborations with artists: designers, painters, tattoo artists… Be Inked also wants to increase their Made in France tattoos, you can be sure to do great discoveries on the site in the future!

I was really happy when discovering the wide range of tattoos on their site. I’ve always liked temporary tattoos even as a child when my sister and I used to put some during holidays. Having a real tattoo is great when you do it, but after, you can regret it because of age, situations… – I hope you never tattooed your boyfriend’s name when you were at highschool ahah -. Everything is easy with Be Inked, you just have to choose your style, to cut it out and to put some water on it. Just wait some seconds and here it is, without pain. I’ve been wearing them without any problem for a week, the quality is really nice compared to others. There are many styles in this post but you’ll discover many more following me on the social networks!

Ready to try Be Inked?

 Twenty One Pilots ♥ – JumpsuitShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Pinterest

Publicités

The sweet escape #6 Gers

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAP1030908Condom ♥

Enfin les vacances! Non pas que je les attende depuis un an, bon si, un petit peu. Ayant dû annuler la semaine à la mer initialement prévue en Juillet à cause d’un imprévu – cornebidouille de chouette, pour rester polie et non pas que je sois une octogénaire – , je n’ai pu qu’être complètement enthousiaste en apprenant que j’allais finalement partir en Août. Et bien sûr, la première question posée a été: « Où ça, pas dans le Nord j’espère?? – Nb 1: prière divine, doigts des mains et des pieds croisés, incantation magique aouhgagaga – Nb 2: le Nord étant délimité très précisément dans ma tête par une ligne rouge et se définissant par tout ce qui est au-dessus de Limoges. hum, ça fait un gros bout de France, je l’admets, mais je vous rappelle que je suis une Sudiste moi, Madame -. Le verdict est tombé: we were going to the Gers, un endroit encore inconnu. Et hop, GPS mental automatiquement enclenché – parce que oui, je connais par cœur la configuration des régions et départements du Sud #jesuisunecartesurpattes -. En plus, pas loin des Landes et du Pays Basque, ça ne pouvait que me conduire à ce  » Oh yeah » d’approbation.

Pour une première, je dois dire que le département a vraiment été très sympathique à découvrir, autant au niveau des paysages qu’au niveau de la gastronomie et des grands crus. Il y a de nombreuses bastides et des villages très typiques. Nous étions juste à côté de Jegun, un village perché très mignon. D’ailleurs, si jamais l’envie vous prend d’y passer, il faut absolument s’arrêter au restaurant La Halle – on y mange plus que bien et il y a mon péché mignon, le foie-gras – ainsi qu’à la Légende Irlandaise, un bar/pub tenu par le très fun Michael. Nous avons aussi visité Auch, Fleurance, Condom, Larressingle, Montréal – pas besoin d’aller jusqu’au Canada hein -, Fourcès, Lavardens, Vic-Fezensac – un stop pour déjeuner au Pachamama s’impose – Valence-sur-Baise et Eauze. J’ai particulièrement aimé Condom avec ses petites ruelles aux couleurs chaudes, sa cathédrale, son ambiance et son petit port. Ce qui est sûr, c’est que j’y retournerai avec plaisir – et qui sait, cette fois je pourrai peut-être dire bonjour à Pierre de l’Amour est dans le Pré hehe -. Je vous laisse donc découvrir ou re-découvrir plusieurs de mes coups de cœur!

▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾

Here come the holidays! I’ve just been waiting for them for one year. As I had to cancel my July holidays because of an unexpected event, I could only be really enthusiastic when knowing that we were actually travelling in August. Of course, my first question was: « Where? Tell me that we’re not going to the North of France, pleeeease! » – Nb 1: prayer, fingers/toes crossed – Nb 2: the north of france being mentally delimited by a red line in my head and being everything which is above Limoges, hum that is to say a great part of France but it’s really hard to go against my southern origins -. The verdict has been given: we were going to the Gers, an unknow place for me. My mental GPS switched on – yes, I know southern regions by heart hehe -, I instantaneously discovered that this region was just near the Landes and the Pays Basque, that is to say « Oh Yeah »!

Even if it was the first time I’ve been there, I was really happy to discover this region and especially its landscapes, its fine food and wines. There are numerous fortified towns or typical villages. We were near Jegun, a beautiful perched village. If you go there once in your life, stop and eat at La Halle – the food is absolutely delicious and there’s my favourite food ever, foie-gras – and at la Légende Irlandaise, a pub owned by Michael, a fun Irish man. We also visited Auch, Fleurance, Condom, Larressingle, Montréal – like the one in Canada hehe -, Fourcès, Lavardens, Vic-Fezensac – you must absolutely eat at the Pachamama – Valence-sur-Baise and Eauze. I can now say that my favourite place was Condom and its nice streets, cathedral, atmosphere. If there’s one thing I know , it is that I’ll go back there with extreme pleasure. Here are some photos!

 Twenty One Pilots – Heathens

OLYMPUS DIGITAL CAMERALavardens et son petit journal ;)P1030961Valence-sur-BaiseP1030977Et je ne pouvais pas vous laisser sans vous montrer les paysages magnifiques et reposants juste à côté de Jegun

In case of bad luck, keep on smiling.

image3image1image5image2

– photos taken by  Anthony –

Jacket: See You Soon / Top: Pimkie / Skirt: Zara / Shoes: Stan Smith

Dans la vie il y a deux types de personnes. Il y a d’abord ceux qui ont de la chance, tout le temps, on ne sait pas pourquoi. Et les autres, ceux qui sont nés avec un quota de poisse nettement considérable, frôlant parfois l’inconcevable. Je fais partie de cette deuxième catégorie. Alors oui, après coup je me dis que ça fera de belles anecdotes à raconter – Ah oui, tu te souviens du jour où je suis sortie de chez moi, que la poignée de ma porte s’est cassée et que je n’ai plus pu ouvrir mon appart restant bloquée dehors? -. Oui, dans quelques semaines j’en rirai avec le recul, et heureusement.

Entre le travail et tous les petits imprévus, les galères en bref, je me suis faite rare ici. Mais dans les mauvais moments, les amis seront toujours là et ce sont ces moments qui valent le coup qu’on remplace tous les souvenirs un peu « bad mood » par les meilleurs. J’ai donc profité d’un pic-nic à la campagne avec le meilleur passe-temps – pas le petit monsieur, oui je sais, elle était facile – qui existe: danser comme une folle perdue dans la campagne avec les copains. En attendant le jour où je pourrai plonger dans la mer, je compte les jours, c’est parti!

▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾▾

I think there are two kind of people in life: those who are always lucky and the others, who were born with a great part of bad luck. I belong to the second category. I’m sure that in some time, I’ll be able to laugh at the crazy situations I went through this year – Oh, do you remember the time I went outside, the door handle broke and I couldn’t enter in my apartment anymore? -. Yes, it will be possible.

With all the work and the  bad luck I had, I wasn’t really there. But in bad times, friends will always be there, and these great moments are sufficient to make you replace bad moments with good ones. I enjoyed a pic-nic in the countryside with the best thing in life: dancing again and again lost in the fields with the guys. And while I’m waiting for the moment I’ll be plunging in the sea, I’m counting the days till July!

 Twenty One Pilots – Hometown